Facebooktwittermail

Première mission : l’action sanitaire.

Elle vise à l’amélioration de l’état sanitaire des abeilles en incitant les adhérents du GPIA 79 à suivre les recommandations du PSE et en apprenant (dans les 2 ruchers écoles du GPIA 79) à détecter les maladies des abeilles ainsi que les méthodes de traitements de la varroase (). Le GPIA 79, qui est autorisé à distribuer des produits de traitement sur prescription d’un vétérinaire, distribue chaque année plusieurs milliers de lanières d’Apivar (environ 5000 en 2014). D’autres produits tels que des barquettes de Thymovar. En fonction des résultats obtenus avec APIVAR, Il pourrait être envisagé, après décision du CA, de distribuer des lanières d’Apistan pour éviter l’accoutumance .

Deuxième mission : formation et perfectionnement

Elle consiste en l’animation de 2 ruchers écoles qui accueillent chaque année une vingtaine de nouveaux « élèves » (8 demi-journées / an). Pour cela, l’association possède 3 ruchers comptant une trentaine de ruches. Le GPIA 79 organise également des journées de formation au diagnostic et au traitement des maladies des abeilles avec des spécialistes apicoles. Troisième mission : écoulement de la production Elle consiste à mettre en relation des apiculteurs et des négociants en produits de la ruche afin de permettre aux apiculteurs d’écouler leur excédant de production.

Quatrième mission : prêt de matériel apicole

Le GPIA 79 met à la disposition de ses adhérents différents matériels apicoles performants (mais coûteux) permettant d’effectuer dans de bonnes conditions l’extraction et la maturation du miel.

Cinquième mission : information aux apiculteurs et au public

Le GPIA 79 organise ou participe à diverses manifestations telles que l’Eco-festival à Parthenay, ou des interventions d’organisations apicoles lors de réunions organisées pour les adhérents. Le groupement offre également à ses adhérents la possibilité de s’abonner à 2 revues apicoles éditées en France, à des tarifs attractifs.

Sixième mission : assistance et conseil

Enfin, les membres de l’association peuvent trouver auprès des ASA et ISA (annexe p 12), qui assurent une mission d’assistance et conseil, un support technique (par téléphone, par mail ou en se rendant chez l’apiculteur) lors de difficultés pratiques rencontrées dans l’exercice quotidien de la conduite du rucher.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire