courrier_gouvernance sanitaire_160203 2
Facebooktwittermail

Le texte :

 

Paris, le 3 février 2016

Comme nous l’avons déjà exprimé lors de précédents courriers, la filière apicole désapprouve l’organisation de la nouvelle gouvernance sanitaire telle qu’elle nous a été proposée.

La filière n’est cependant pas réfractaire à travailler avec les vétérinaires mais dans un système où les réels besoins des exploitations seront pris en compte.

Pour ces raisons, nous souhaitons revenir à la table des négociations, avec des propositions, adaptées à nos exploitations.

Nous demandons que les Techniciens sanitaires apicoles (TSA) soient les acteurs privilégiés du sanitaire apicole et que les vétérinaires soucieux de l’avenir des abeilles aient une réelle connaissance du terrain et des problématiques rencontrés sur les exploitations.

Il nous parait indispensable que les vétérinaires prennent en considération, notre expérience et nos connaissances acquises depuis plusieurs années dans un environnement de moins en moins propice aux abeilles qui nous permettent de différencier une pathologie, des effets délétères provoqués par les pesticides.

Nous souhaitons ainsi donner les moyens, au plus grand nombre d’apiculteurs, d’avoir aisément accès et ce, dans les meilleures conditions, à un système de gestion du sanitaire apicole de qualité, et à leur écoute.

Nous restons à votre disposition pour une rencontre à sujet et vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur général, l’expression de notre haute considération.

Alain Rey, Représentant de la commission apicole de la Confédération Paysanne Yvan Gouttequillet, Porte-parole de la Fédération Française des Apiculteurs Professionnels

Yves Vedrenne et Frank Alétru, Président du Syndicat National de l’Apiculture et Président de la section professionnelle du Syndicat National de l’Apiculture
Gilles Lanio, Président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française

Copie de ce courrier envoyé par mail à Alexandre Fediaevski, chef du bureau santé animale de la DGAL et à François Gerster, coordonnateur ministériel du PDDA

 

Le courrier :
courrier_gouvernance sanitaire_160203 2

Facebooktwitter

Laisser un commentaire