Facebooktwittermail

TERRE D’INNOVATIONS

Virginie Garin

Du lundi au vendredi à 4h50 et 6h45, retrouvez la chronique “environnement” de Virginie Garin.

Télécharger l’émission :

 http://r.estat.com/1149937339196252160/7782732718_terre-d-innovations-du-08-avril-2016.mp3

Dans ce centre de recherche dans le massif de la Sainte-Baume, 800 ruches s’y trouvent. Chacune contient en moyenne 50.000 abeilles, installées en pleine nature. Une quinzaine de chercheurs passent leur temps à les observer, pour repérer les plus productives ou celles où il y a eu le moins de mortalité. Ensuite, ils prennent la reine d’une ruche, l’inséminent avec la semence d’un bourdon d’une autre ruche, avec une pipette, pour donner naissance à des petites abeilles qui auront les qualités des deux parents. Ce ne sont pas des OGM, Il s’agit juste de sélection, un peu comme on fait pour les vaches et les taureaux qu’on voit au Salon de l’agriculture. On croise les meilleurs.

Ce centre de recherche a été créé par un ancien dirigeant de maison de couture. Après avoir travaillé pour Chanel, Lacroix ou Lanvin, Thierry Dufresne a décidé de consacrer sa vie aux abeilles. Quand ses reines seront suffisamment résistantes et productives, ils les vendra aux apiculteurs. Il veut ainsi lutter contre la disparition des insectes, et surtout des pollinisateurs essentiels à l’agriculture.

Pour mesurer l’ampleur du problème, il répète toujours la même histoire : “Avant, quand on partait en vacances pour un long trajet sur l’autoroute, on arrivait le pare brise recouvert d’insectes. Aujourd’hui, il est presque propre”. C’est plus facile a nettoyer. Mais dans les champs, faute d’insectes, les rendements agricoles baissent certaines années de 5 à 8%.

Source : http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/une-abeille-super-resistante-aux-insecticides-qui-produirait-trois-fois-plus-de-miel-7782732707

Facebooktwitter

Laisser un commentaire