Facebooktwittermail

Les abeilles pensent-elles ? Et à quoi nous font-elles penser ? (59 minutes)

L’abeille excède ce qu’elle est : on l’a toujours symboliquement sur-gonflée, ou soumise à une overdose métaphorique. On l’a tantôt décrite comme un puits de science, tantôt comme un modèle de vertus : elle serait dévouée, fiable, fidèle, altruiste, travailleuse, économe ;  on en a fait l’emblème de la monarchie ou de l’empire, mais aussi de l’anarchie, de la démocratie, du communisme ; on a tiré de son comportement des leçons d’industrie, d’organisation, de poésie, de piété, de chasteté ou au contraire de butinage ; et on la prend régulièrement en exemple lorsqu’on parle d’intelligence collective, ou bien de citoyenneté participative, on bien d’auto-organisation.

Est-ce que cela ne fait pas trop pour une petite bête ?

Qu’y a-t-il en elle qui nous fascine tant ?

D’où vient l’idée que ces « mouches à miel » pourraient nous aider à mieux penser, à mieux savoir qui nous sommes et d’où nous venons ?

Invité(s) :

  • Aurore Avarguès-Weber, chercheur au Centre de Recherches sur la cognition animale à Toulouse.
  • Pierre-Henri Tavoillot, maître de conférences en philosophie à l’université Paris 4 (Paris-Sorbonne), président du Collège de philosophie et ancien membre (2004-2013) du Conseil d’analyse de la société auprès du Premier ministre.
Facebooktwitter

Laisser un commentaire