Facebooktwittermail
  • Profiter des miellées pour faire bâtir et remplacer les cires dans le ou les cours  de ruche.
  • Faire construire des cires dans les hausses qui donneront des cellules d’ouvrières, mettre des cadres sans cire pour la construction de cellules de mâles qui serviront au printemps prochain pour développer le couvain de faux bourdons dans les ruches sélectionnées.
  • Organiser les transhumances.
  • Pratiquer l’élevage de reines.
  • Constituer des nucléi et vérifier la ponte de la reine.
  • Extraire les cadres au fur et à mesure des récoltes, bien séparer les différents crus.
  • Bien laisser décanter le miel dans les maturateurs, une dizaine de jours.
  • Traiter les nucléé contre la varoise avec des produits par évaporation si la température le permet.
  • Continuer la découpe de couvain de mâle et vérifier son degré d’infestation pour se renseigner de la situation.
  • Contrôler toujours les éventuels essaimages, pratiquer s’il y a lieu la division de ruches ou l’essaimage artificiel pour détenir des reines jeunes.
  • Effectuer des noircissements de stimulation de ponte pour obtenir des colonies les plus fortes possible pour l’entrée en automne.
  • Placer des ruchettes pièges aux abords des ruchers pour piéger naturellement des essaims
  • Prospecter et capturer des essaims
Facebooktwitter

Laisser un commentaire